Canadian Plastics
Feature

Exxel Polymers: sous le signe du succes/Under the sign of success*

Si la route qui mène au succès est souvent parsemée de difficultés, elle est ussi faite de moments charnières au cœur desquels les décisions prises par les dirigeants sont déterminantes....


Print this page

September 15, 2014 by Canadian Plastics

From left: Charles Bourdeau, Vice-President, and ric Fradette, President.
From left: Charles Bourdeau, Vice-President, and ric Fradette, President.

Si la route qui mène au succès est souvent parsemée de difficultés, elle est ussi faite de moments charnières au cœur desquels les décisions prises par les dirigeants sont déterminantes. L’histoire d’Exxel Polymers illustre bien cette réalité. En effet, Éric Fradette et Charles Bourdeau ont littéralement créé le marché qu’ils dominent aujourd’hui.

“Nous avons débuté bien modestement en 2003. Charles et moi étions déjà actifs dans le secteur du recyclage des plastiques postconsommation, mais nous avions le sentiment que nous pouvions explorer de nouvelles avenues et mettre de l’avant notre propre vision de ce que pouvait être le recyclage des matières plastiques,” explique Éric Fradette, président d’Exxel Polymers. Les deux hommes entreprennent alors d’acheter et de revendre des lots de plastique à partir du sous-sol de la résidence de M. Fradette, à Saint-Bruno-de-Montarville, sur la rive-sud de Montréal. L’année suivante, le duo s’installe dans un bureau de 800 pi2 et fait l’acquisition d’un premier entrepôt de 5 000 pi2 dans la même municipalité afin de commencer à recevoir les plastiques postindustriels.

Ne laissant rien au hasard, nos entrepreneurs décident de doter ces installations de leur propre laboratoire pour tester les produits entrants et élaborer des recettes appropriées qui permettront de livrer un plastique recyclé de la plus haute qualité. “À cette époque, personne au Québec n’avait d’installations dotées d’un laboratoire autonome pour vérifier la qualité de la matière postindustrielle,” précise Charles Bourdeau. “Nous avons innové en créant littéralement cette niche de marché.” 

Devant la demande croissante, Exxel Polymers continue d’augmenter ses surfaces d’entreposage au cours des années 2005 et 2006. Puis, en 2007, c’est l’acquisition de deux autres entrepôts, à St-Hilaire cette fois. En quelques années à peine, Exxel Polymers voit ses ventes passer de 300 000 $ à quelque 10 millions $ et ses dirigeants décident de déménager à Granby, dans les Cantons-de-l’Est, où toutes les activités seront regroupées dans un tout nouvel édifice de 34 000 pi2 loué pour une période de cinq ans. Mais la croissance ne ralentit pas et l’entreprise décide de porter un grand coup en faisant l’acquisition des anciens locaux de Quebecor World, dans la ville voisine de Bromont. En novembre 2012, Exxel Polymers s’installe dans ses locaux actuels qui font 72 000 pi2. Aujourd’hui, une vingtaine de personnes travaillent au cœur de ce complexe hautement informatisé et bénéficient d’un environnement remarquable et résolument distinctif, à l’image de l’équipe qui l’anime.

“Il était important pour nous d’offrir à nos employés des lieux qui leur permettent non seulement de travailler efficacement, mais aussi de profiter d’un environnement stimulant qui favorise leur bien-être et leur épanouissement,” précise Éric Fradette qui nous montre fièrement le gymnase aménagé au rez-de-chaussée de l’édifice et doté des mêmes équipements de pointe que les centres de conditionnement physique spécialisés. Des douches et espaces de rangement ont également été construits pour compléter ces installations. Les employées les utilisent abondamment et sont heureux de pouvoir garder la forme. “Un bon investissement, selon Charles Bourdeau, qui contribue à favoriser la santé des employés et à réduire le taux d’absentéisme conséquent à la maladie et aux blessures qui peuvent survenir en raison d’une mauvaise condition physique.”

Pas de recette magique

Mais quel est donc le secret d’un tel succès alors que beaucoup d’intervenants parlent plutôt de crise sans précédent dans l’industrie du recyclage? “Il faut choisir les opérations où nous pouvons exceller et pouvoir compter sur un excellent réseau de sous-traitants pour réaliser celles que nous avons choisi de ne pas faire, mais qui sont quand même essentielles dans le processus de recyclage,” explique Charles Bourdeau. Chez Exxel Polymers, on a fait le choix de faire granuler les plastiques postindustriels par des sous-traitants spécialisés capables d’absorber de hauts volumes et d’assurer un service en continu. Les équipements qui servaient à réaliser cette opération dans l’usine même ont été vendus. Il est ainsi possible de mieux contrôler le coût d’intrant de cette opération et de se prémunir contre les pannes et autres imprévus. “Nous nous concentrons sur ce que nous savons le mieux faire, soit de faire des analyses poussées de la matière plastique, créer des mélanges appropriés aux lots traités et livrer des matières recyclées de très haute qualité,” ajoute-t-il.

Avec 25 millions de livres de matières plastiques recyclées annuellement, notamment du polypropylène, polystyrène, polyéthylène, ABS, PET, et PVC, Exxel Polymers domine le marché québécois. Plus de la moitié de la production est exportée hors Québec. La concurrence vient surtout des États-Unis et de l’Ontario, où sont produits 65 % des plastiques consommés au Canada. Une des forces de l’entreprise vient de sa capacité à amasser de petits lots provenant de plus de 300 fournisseurs et d’expédier les granules et copeaux recyclés en lots beaucoup plus importants.

Éric Fradette insiste sur l’importance de la qualité des relations développées au fil des ans avec les fournisseurs et sous-traitants. “Ces acteurs font partie de la chaîne que nous contribuons à créer et nous devons pouvoir compter sur eux pour parer aux imprévus et absorber les pointes.” Deux autres ingrédients sont essentiels au succès : une équipe de direction visionnaire, qui s’appuie sur des employés bien formés et motivés. Aucun doute, ces éléments sont bien présents au sein de l’entreprise.

Pour ce qui est de la vision, l’équipe de direction d’Exxel Polymers a toujours prôné l’adoption des plus hautes normes d’excellence afin de demeurer à l’avant-garde de son industrie. L’entreprise possède d’ailleurs la certification ECORESPONSABLEMD décernée par la Fédération des Plastiques et Alliances Composites (FEPAC), une référence en matière de développement durable, qui témoigne bien du sérieux des dirigeants face à la pérennité des opérations.

Eric Fradette et Charles Bourdeau se réjouissent d’avoir choisi la région de Bromont pour l’expansion de l’entreprise en raison de la qualité des col
laborateurs et employés recrutés sur place. “On trouve toutes les compétences à Granby et Bromont et il n’y a pas de pénurie de personnel spécialisé,” confie le président.

D’autres défis à venir?

Fort d’une croissance remarquable, Exxel Polymers entend bien poursuivre sur la voie du succès. Ses dirigeants demeurent toutefois conscients des difficultés que traverse l’industrie du recyclage des plastiques; un facteur qui pourrait impacter le taux de croissance remarquablement élevé nregistré depuis leurs débuts. Ils ne s’empêchent pas de rêver pour autant et demeurent à l’affût des occasions qui pourraient leur permettre d’appliquer leur formule gagnante une nouvelle fois!

EXXEL Polymers: Under the Sign of Success!

Created a little more than 11 years ago by associates Éric Fradette and Charles Bourdeau, the Exxel Polymers Company is today considered a pillar and a model of success in Quebec in the field of post-industrial plastics recycling.

Although the road to success is often laden with difficulties, it is also composed of milestone moments where the decisions management took were decisive. The history of Exxel Polymers presents a good illustration of this reality. Éric Fradette and Charles Bourdeau have indeed literally created the market they are now leading.

“Our beginnings in 2003 were modest. Charles and myself were already active in the field of post-consumer plastics recycling, but we had the feeling that we could explore new avenues and bring forward our own vision of what plastic material recycling could be,” explains Éric Fradette, President of Exxel Polymers. The two men engage in the purchase and resale of plastic material lots, working from Mr. Fradette’s home basement in Saint-Bruno-de-Montarville, on the South Shore of Montreal. The following year, the duo moves to an 800 sq.ft. office and acquires a first warehouse of 5,000 sq.ft. in the same municipality in order to receive the post-industrial plastics.

Leaving nothing to chance, our businessmen decide to equip these installations with their own laboratory to test the incoming material and develop appropriate recipes enabling them to deliver recycled plastics of the highest quality. “At that time, no one in Québec had such installations equipped with an independent laboratory to test the quality of post-industrial material,” specifies Charles Bourdeau. “We innovated by literally creating this market niche”.

Seeing an increasing demand, Exxel Polymers continues to expand its warehouse surface areas during the course of the years 2005 and 2006. Then, in 2007, came the acquisition of two more warehouses, in St-Hilaire this time. I just a few years, Exxel Polymers saw its sales grow from $ 300,000 to some 10 million dollars, and its officers decide to move to Granby, in the Eastern Townships, where all of their activities were to be regrouped into a brand new 34,000 sq.ft. building rented for a period of five years. Its growth, however, did not stop there, and the company decides to give it a major boost by acquiring the old Quebecor World building located in the neighboring town of Bromont. In November 2012, Exxel Polymers moves to its present location covering 72,000 sq.ft.. Today, some twenty people work within this high-tech complex and benefit from a remarkable environment that decidedly distinguishes itself, reflecting the team at its core.

“It was important for us to offer our employees a location that would not only allow them to work efficiently, but also to take advantage of a stimulating environment favouring their own development.”, clarifies Éric Fradette who proudly heads to the gym set up in the basement of the building, outfitted with the same state-of-the-art equipment specialized fitness centers have. Showers and storage space areas were built-in to complete these installations. Employees use them a lot and are happy to be able to keep fit. “A good investment, according to Charles Bourdeau, that contributes in favoring the well-being of our employees and reduces the absence rate that is the result of illness and injuries that may occur due to a poor physical condition”.

No Magic Recipe

So what then is the secret of such a success while so many other players are talking instead about an unprecedented crisis in the recycling business? “We have to select the operations where we can excel and count on an excellent network of subcontractors to achieve those that we have chosen not to do, but are nonetheless essential in the recycling process”, explains Charles Bourdeau. At Exxel Polymers, the choice was made to get specialized subcontractors, able to absorb high volumes and ensure a continued service, to granulate the post-industrial plastics. The equipment previously used to do this operation in the plant has even been sold. Hence, it is possible to better control the input cost of this operation and to take action against any slack and breakdown, as well as other contingencies. “We concentrate on what we do best, which is the analysis of plastic materials, creating appropriate mixes with processed lots, and deliver very high quality recycled materials.” does he add.

With 25 million pounds of plastic materials recycled every year, more specifically polypropylene, polystyrene, polyethylene, ABS, PET, and PVC, Exxel Polymers is the leader on the Quebec market. Over half of the production is exported out of Quebec. The competition mostly comes from the United States and Ontario where 65% of the plastic used in Canada is produced. One of the company strengths is its ability to assemble small lots coming from over 300 suppliers and to ship the recycled pellets and chips in much larger lots.

Éric Fradette insists on the importance of the quality of the relationships established with suppliers and subcontractors through the years. “These players are part of a chain that we contribute to create, and we must be able to count on them to be well prepared for the unexpected and absorb the peaks”. Two other ingredients are essential to success: a managing team that has vision, which relies on employees who are well trained and motivated. No doubt, these elements are indeed very much present in the business.

In regards to having vision, the Exxel Polymers management team has always favoured the adoption of the highest quality standards in order to remain at the forefront of its industry. The company has been certified ECORESPONSABLE© by the Federation of Plastics and Alliances Composites, a reference in matters of sustainable development, which bears witness to the mindfulness of the managers in view of the longevity of operations.

Eric Fradette and Charles Bourdeau are happy to have chosen the Bromont area for the expansion of their business in regards to the quality of the collaborators and employees recruited there. “We find a full set of skills in Granby and Bromont, and there is no shortage of specialized personnel”, confides the President.

New Challenges on the Horizon?

On the strength of a remarkable growth, Exxel Polymers fully intends to keep on following the golden road to success. Its officers however remain conscious of the difficulties that the plastic recycling industry is experiencing; one factor that could have an impact on the remarkably high growth rate which has been registered since their beginning. Still, this doesn’t keep them from dreaming and remaining on the lookout for opportunities that could enable them to apply their winning formula once again!